La plus longue occupation d’une centrale électrique au Royaume-Uni vient de prendre fin

La police Britannique vient d’arrêter 17 activistes de l’association No Dash for Gas, une semaine après qu’ils aient commencé à occuper la centrale électrique de West Burton dans le Nottinghamshire au Royaume-Uni.

Les activistes, qui se sont introduit illégalement dans l’enceinte de la centrale lundi 29 octobre, ont entrepris l’ascension de deux des trois cheminées afin de protester contre la ruée vers le gaz encouragée selon eux par le gouvernement et afin d’encourager le débat sur les émissions de carbone du pays. Ils sont restés au sommet de ces cheminées tout au long de la semaine forçant EDF, société gérante de la centrale, à stopper toutes activités pour ne pas risquer de blesser un des membres du groupe.

La centrale, qui est en période de pré-production, devrait fournir de l’électricité à 1,5 million de foyers une fois terminé alors que les autres centrale électrique du pays seront au terme de leur durée de vie. Pour Ewa Jasiewicz, porte-parole de No Dash for Gas, « c’est la première fois que des activistes arrivent à faire fermer une centrale électrique. C’est également la période d’occupation d’une centrale la plus longue que le Royaume-Uni n’ai jamais connu. Nous avons réussi à stopper 20,000 tonnes d’émissions de CO2, bloquer toutes constructions sur le site pendant une semaine et fait entendre notre message à des milliers de personnes. Je suis fier de ce que nous avons réalisé – mais ce n’est que le début de la bataille pour notre future énergétique » rapporte le Guardian. Les activistes encourent 3 mois de prison et 2,500 livres d’amende.

Ecrire un commentaire

La banquise d'été de l'Arctique au deuxième plus bas niveau jamais observé

Lire l'article