L’Inde se lance dans l’extraction minière sous-marine des terres rares

L’Inde est en train de construire une usine de transformation des terres rares sur la côte est de l’Etat d’Orissa. Le pays investit aussi près de 135 millions de dollars afin de se doter d’engins submersibles d’exploration et d’exploitation des sols sous-marins. « Le bassin indien central est riche en nickel, cuivre, cobalt et potentiellement en terres rares, qui sont très lucratives. Elles sont très employées dans la fabrication des produits électroniques : téléphones portables et batteries. On les trouve au fond des océans », rapporte le site le 28 août. L’Inde veut assurer sa part du marché des terres rares face à la Chine qui contrôle plus de 95% de la production mondiale. Le Centre nationale d’océanographie indien a déjà testé des robots miniers capables d’opérer à 512 mètres de profondeur au large de Goa et travaille sur des systèmes capables de fonctionner à plus de 6000 mètres de profondeur.

Ecrire un commentaire

Deux bébés rhinocéros de Java, espèce en voie d'extinction, repérés dans un parc indonésien

Lire l'article