Le Tennessee légalise le créationnisme et le climato-scepticisme

Les professeurs qui incitent les étudiants à remettre en question l’évolution et le changement climatique sont désormais protégés par une nouvelle loi au Tennessee, rapporte la version américaine du Huffington Post. En effet, le gouverneur Bill Haslam avait jusque mardi 10 avril s’opposer à un texte déposé le mois précédant et allant dans ce sens, la signer ou bien permettre qu’elle passe sans sa signature, par défaut. Ce qui s’est donc passé. « Je ne pense pas que cette loi puisse changer la qualité des enseignements scientifiques dans nos écoles ou dans les cursus établis pas nos professeurs », déclare Bill Haslam.

Mais, Josh Rosenau du National Center for Science Education, avertit que « cela ouvrira la porte au créationnisme, et au déni du changement climatique, et autres sortes de pseudo-sciences en train de gagner les salles de classe au Tennessee ».

La semaine dernière, Bill Haslam a reçu une lettre et une pétition de 3200 signatures l’encourageant à apposer son veto à cette mesure « dangereuse ». L’Americans United for Separation of Church and State et la American Civil Liberties Union ont aussi conseillé à Haslam de rejeter cette loi, rappelant qu’elle était inconstitutionnelle et incohérente quant à l’enseignement du créationnisme au sein des écoles.

Ecrire un commentaire

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article