Un cycle de conférence sur le nucléaire annulé en Inde

Six conférences sur le nucléaire qui devaient avoir lieu dans des centres de l’Alliance française en Inde ont été annulées après que l’Ambassade de France et Areva aient jugés le sujet « trop sensible. » Interrogée par The Hindu, Naiké Desquesnes, la journaliste chargée d’animer ces conférences, a expliqué qu’il était possible que les autorités françaises n’aient pas souhaité d’un tel débat vu le contexte du nucléaire en Inde – plusieurs projets étrangers de construction de nouveaux réacteurs dont un du Français Areva ont été annulés ces derniers mois sous la pression de la population. C’est Philippe Gasparini, directeur de l’Alliance française à Bangalore, qui a appelé la journaliste pour l’informer de la nouvelle. « Tous les sujets sont sensibles, a-t-il expliqué à The Hindu. Si parfois nous ne pouvons pas en traiter certains, nous ne devons pas le faire. Il faut savoir être flexible. »

Ecrire un commentaire

Le navire-laboratoire Energy Observer de retour à Saint-Malo après 7 ans d'odyssée

Lire l'article

Énergie: la gauche veut baisser les factures et pousser les renouvelables françaises, sans se prononcer sur le nucléaire

Lire l'article