Crédits carbone contre dromadaires

Le gouvernement australien envisage de rémunérer les chasseurs de dromadaires en leur versant 75 dollars sous forme de crédits carbone par animal tué. Avec une population de bêtes qui s’élève à plus d’un million et sachant que les camélidés relâcheraient 1 tonne d’équivalebt CO2 par an de méthane en rotant, les autorités prennent la question très au sérieux. John Cobb, membre du Parlement, estime que cette mesure équivaudrait à supprimer de la circulation près de 300 000 véhicules, rapporte The Hindu. Le délégué pour le changement climatique au Parlement, Mark Dreyfus, précise quant à lui que les chasseurs australiens « pourront ensuite revendre leurs crédits carbone à des compagnies en Australie ou ailleurs. »

Ecrire un commentaire

Le bilan des émissions de CO2 dans le monde reste très éloigné des objectifs de l’Accord de Paris

Lire l'article