Manque de fonds pour le deuxième sarcophage de Tchernobyl

Pour le moment, seuls 740 millions d’euros sur les 1,6 milliards requis pour construire le second sarcophage du réacteur numéro 4 de Tchernobyl ont été réunis. Ce second sarcophage, actuellement en construction, doit soutenir une partie des bâtiments et éviter leur effondrement qui entraînerait l’exposition à l’air libre de 200 tonnes de matériaux radioactifs, rapporte la BBC le 2 février. En 1986, après l’accident, un premier sarcophage, toujours en place, avait été bâti dans l’urgence afin de limiter la contamination. Le second sarcophage doit englober le premier. « Plus on se rapproche du sarcophage déjà existant plus les niveaux de radiations sont élevés, il est donc très difficile de construire à proximité. Il est donc plus aisé de construire plus loin », explique Simon Evans qui supervise le projet pour la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. La banque espère obtenir le reste des financements à l’occasion du 25e anniversaire de la catastrophe. Un quart de siècle après, la contamination radioactive perdure dans la région.

Ecrire un commentaire

Iran: la centrale nucléaire de Bouchehr à l'arrêt après une "défaillance technique"

Lire l'article

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article