Bolivie : la montagne du Cerro Rico menace de s’écrouler

Le Cerro Rico, la montagne qui surplombe la ville de Potosí en Bolivie, menace de s’écrouler à cause de l’exploitation du gisement d’argent qu’elle renferme, le plus grand du monde. « C’est comme un sablier qui s’écoule lentement », résume Celestino Condori, président du Comité civil de Potosí, une association locale. Chaque jour, ce sont 4 300 tonnes de terres et de minerais qui sont extraites. Après 500 ans d’exploitations, le Cerro Rico est sapée par 619 puits, dont 120 encore en activité, et 90 km de tunnels, rapporte le site Physorg.com. Conséquence, les glissements de terrains, les éboulements et les accidents se multiplient mais pour l’instant, le gouvernement tarde à réagir.

Ecrire un commentaire

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article