50 % des phosphates rejetées dans les eaux françaises proviennent des produits d’entretien ménagers.

Nettoyants multi-usage, lessive, liquide vaisselle, anticalcaire, dégraissant… La plupart des produits ménagers contiennent des substances chimiques qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé (complications pulmonaires, troubles hormonaux…). Ces détergents, souvent dotés de tensioactifs -pour dissoudre la saleté sans frotter-, s’avèrent également très nocifs pour l’environnement. Evacuées par les canalisations, ces produits (solvants, agent de blanchiment chloré…) sont déversés dans le réseau d’assainissement des eaux usées domestiques et altère le processus de dépollution. Parfois directement rejetées dans la nature, ces substances -comme les phosphates qui, dans les détergents, présentent une fonction d’anti-calcaire et d’anti-redéposition- entraînent également une modification et une dégradation des milieux aquatiques. Une vraie menace pour les écosystèmes et la santé humaine.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • guzman

    taxons à mort les produits polluants.

    • Gangneron

    Ben oui ça fait des années qu’on le dit ,les stations d’épuration des villes traitent mal ou pas du tout les phosphates qui terminent dans le milieu naturel….
    C’est tellement plus facile de s’en prendre à l’agriculture devenue minoritaire même dans les espaces ruraux.
    Conclusion: si les phosphates urbains étaient vraiment épurés ,il n’y aurait probablement pas d’algues vertes en Bretagne……
    L’intoxication médiatique environnementale sur les nitrates à vécu ….
    Étienne

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article