1 chien pollue autant que deux 4×4, 1 chat autant qu’une Golf Volkswagen.

Comme nous, nos animaux ont un impact sur l’environnement. Deux chercheurs australiens ont calculé l’empreinte écologique des chiens, chats et autres animaux de compagnie en fonction de leur nourriture – principalement de la viande, qui émet beaucoup de CO2 – et de l’espace nécessaire à sa production. Résultat, un chien a une empreinte écologique deux fois plus importante qu’un 4×4 et un chat a une empreinte proche de celle d’une Golf Volkswagen… En tout cas, s’ils sont nourris à partir de boîtes de viande en conserve. Mais il est possible d’avoir aujourd’hui un ou plusieurs animaux tout en étant un maître responsable. En particulier, en le nourrissant de restes ou d’aliments frais. Et donner des aliments de qualité à son chien, sans produits chimiques, sans OGM, contribue non seulement à préserver l’environnement mais augmente aussi son espérance de vie de 2 ans.

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Tchuembou schella

    c’est une étude pertinente. Au Cameroun par exemple la plupart des animaux domestiques se nourrissent de restes…

    • Cette étude est vraiment idiote, je ne vois pas à quoi ça mène, nos chiens ne tue pas la nature comme nous le faisons, nos animaux méritent plus de respect que vous tous. Je pense que les personnes qui ont fait cette étude son payés à parler du vent. Tchao bande de fdp

    • Damien

    Dans nos pays occidentalisés, la possession d’un animal de compagnie est un signe de richesse. On peut compter 1,5 animal de compagnie par habitant. Un chien c’est 80 kg d’excréments par an. Faites le calcul pour la France avec 60 millions d’habitants. A cela s’ajoute les remarques pertinentes de l’article ci-dessus. Dans les pays d’Orient, des bandes de chiens jaunes errent et vivent de rapines. Trop is too mutch disent les bouriates. Ayons le courage de nous débarrasser de cette culture bourgeoise qui consiste à « posséder » un animal chérie.

      • Matthieu

      Ouais , encore que le cas ou on parle de possession d’un animal de compagnie est de moins en moins répandu et que ta critique de ces personnes qui ELEVENT un animal de compagnie le considèrent comme un ami , et non une possession, aurait pue être prise en compte disons … le siècle dernier. Faut vivre dans ton temps avant de lui cracher dessus.

  • vous ne croyez pas qu il serait temps d arreter le delire?er vous,vous ne polluez pas?

    • Stephane

    @Damien : entre vous et mon chien, j’ai déjà fait mon choix, tout bourgeois que je suis.

Les habitants de l'île de Pâques votent à 67% contre la réouverture aux touristes

Lire l'article