Paris : la chaleur humaine des passagers du métro utilisée pour chauffer un immeuble

A Paris, un immeuble va être en partie chauffé grâce à la chaleur dégagée par les voyageurs du métro. Situé rue Beaubourg, dans le IVe arrondissement, cet immeuble fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation et est directement relié à une galerie de métro par un escalier, rapporte l’agence Reuters. « Les calories émises par les passagers, environ 100 watts par personne, combinées à la chaleur dégagée par le frottement des trains sur les rails et la position souterraine du métro font que la température de la station Rambuteau est comprise entre 14 et 20°C toute l’année », explique François Wachnick, chargé de mission à Paris Habitat, le premier bailleur social de la capitale. Comme pour la géothermie, la chaleur sera puisée du sous-sol pour être ensuite injectée dans des échangeurs afin de réchauffer l’eau et alimenter les conduits de chauffage. Au total, ce projet devrait permettre de réduire de 33 % les émissions de gaz à effet de serre de l’immeuble, précise M. Wachnick. En revanche, il ne pourra pas être étendu à tout Paris en raison du coût que représente la construction d’un conduit pour accéder aux galeries du métro.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Benjamin GoodPlanet

    Précisions
    Dans un communiqué, Paris Habitat a tenu à préciser que pour l’heure, rien n’était officialisé car la faisabilité du projet n’avait pas encore été prouvée.
    Voici le communiqué de Paris Habitat : « Si le principe est techniquement faisable, la réalisation dans ce contexte spécifique n’a pas encore été testée et validé. Il faudra assurer l’étanchéité entre le métro et l’immeuble tant du point de vue de l’incendie que du point de vue de l’hygiène. La pompe à chaleur est prévue pour fonctionner en air extérieur, une utilisation en milieu confiné pourrait provoquer des dysfonctionnements. L’empoussièrement de l’échangeur de la pompe à chaleur, en contact avec l’air du métro, sera important et provoquera des pertes de rendement. Cela nécessitera un entretien et un changement des filtres réguliers pour ne pas détériorer les performances de la pompe à chaleur. Cela aura une incidence financière et technique importante »

Australie : les catastrophes seront plus "graves et fréquentes", selon la commission des feux de 2019/2020

Lire l'article