BP plongé dans l’affaire Lockerbie

BP aurait fait du lobbying auprès des autorités anglaises afin qu’elles autorisent la libération d’un terroriste libyen en échange de concession pétrolières, rapporte aujourd’hui le Guardian. Selon le journal, Mark Allen, consultant pour BP, aurait été envoyé auprès de Jack Straw, alors ministre de la justice britannique, afin de le convaincre d’inclure Abdelbaset Al Megrahi dans un accord de transfert de prisonnier. Or, celui-ci a été reconnu coupable dans l’attentat de Lockerbie en 1988, tuant 270 personnes. Il a été relâché l’année dernière pour des motifs de dégradation grave de sa santé.

Ecrire un commentaire

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article