Le retour des pluies acides

Les pluies acides d’un nouveau genre menacent les forêts, trente ans après celles des années 1970-1980. Toutefois, ce n’est pas le souffre qui serait en cause cette fois-ci mais l’azote rejeté notamment par les véhicules à moteur et par l’utilisation de fertilisants en agriculture. Mélangé à l’eau de pluie, il produirait de l’acide nitrique, et non de l’acide sulfurique. Quoi qu’il en soit, « les deux sont des acides puissants susceptibles de causer d’importants dommages à l’environnement », souligne William Schlesinger du Cary Institute for Ecosystem Studies dans la revue Scientific American. L’inquiétude des scientifiques porte sur les Etats-Unis mais aussi sur l’Europe et notamment les pays scandinaves qui, à cause des vents d’ouest, reçoivent une grande partie de la pollution du Royaume-Uni, précise The Independent.

Ecrire un commentaire

Se passer du nucléaire en France ? C'est possible selon un réseau d'experts

Lire l'article