La Coupe du Monde de football va générer l’émission de 2,7 millions de tonnes de dioxyde de carbone

La Coupe du Monde de football 2010 va générer l’émission de 2,7 millions de tonnes de dioxyde de carbone, selon une étude réalisée conjointement par la Norvège et l’Afrique du Sud. « C’est 8 fois plus que lors de la précédente édition en 2006 en Allemagne », lit-on dans une dépêche de l’agence Reuters du 11 juin. Cela s’explique par le transport aérien et aussi par le fait que l’Afrique du Sud produise une grande partie de son énergie à partir du charbon. La moitié des sélections nationales vont compenser les émissions liées aux trajets et à l’hébergements. Chacune des équipes devrait émettre environ 6000 tonnes de dioxyde de carbone.

Ecrire un commentaire

Changement climatique et "défis sécuritaires" au menu du sommet du sud de l'UE à Athènes

Lire l'article

Pierre René, amoureux des glaciers pyrénéens et son monde perdu

Lire l'article

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C est impossible sans mesures radicales immédiates, prévient l'ONU

Lire l'article