Usines et centres commerciaux privés de courant pour permettre la tenue des élections

Le gouvernement des Philippines va demander aux usines et aux centres commerciaux de la région du Mindanao, au sud du pays, de suspendre leurs activités durant la tenue des élections en mai prochain pour économiser l’électricité. En effet, lors des élections du 10 mai prochain, 80 000 machines à voter dotées de scanneurs rétiniens seront employées, rapporte le New Zealand Herald du 6 avril. Or, le pays fait actuellement face à une pénurie de courant due à une sécheresse qui empêche les barrages hydroélectriques de fonctionner. « Nous voulons être certains que toutes les circonscriptions disposeront de suffisamment d’électricité pour que les élections se déroulent sans incidents », justifie le secrétaire d’Etat à l’énergie Jose Ibazeta.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Démocratie92

    Vous avez dit Ecologie ??
    Un des arguments mis en avant par les pro vote électronique est l’écologie, en insistant sur l’économie de papier (recyclé) très visible. Cet article montre que le bilan carbone des ordinateurs de vote est loin d’être nul : entre l’électricité consommée, le stockage (sécurisé ?), le transport, mais surtout la fabrication et la destruction de machines électroniques emplies de matériaux polluants; beaucoup d’éléments interviennent pour rendre le vote électronique moins favorable écologiquement que le vote papier. D’ailleurs le Ministère de l’Ecologie en France a déjà admis ne pas avoir fait d’étude sur le sujet… (trop compliqué) ; à ma connaissance il en est toujours au statut quo.
    Cela n’empêche pas les mairies concernées de continuer à communiquer sur cet argument porteur, sans aucun élément de preuve.

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article