Mountain Wilderness veille sur la montagne

Au cours de l’été 2009, ils ont mis en oeuvre leur 10ème chantier de nettoyage en Haute Vésubie, dans le département des Alpes-Maritimes. Pendant cinq jours, ils ont déterré des tonnes de « queues-de-cochon », ces lourdes boucles de fer enfouies dans la terre et des mètres de barbelés. Au total, 20 tonnes de métal ont été extraites à 2000 mètres d’altitude. Ces déchets ont ensuite été hélitreuillés puis confiés à des recycleurs dans la vallée. Depuis 2002, ces amoureux de la montagne, tous bénévoles, ont enlevé 100 tonnes de ces scories militaires. Au-delà de sa plus-value environnementale, ces projets rassemblent des hommes et des femmes d’origines sociales diverses.

Cette année, les membres de MW ont été rejoints par un groupe de jeunes adolescents d’un foyer des Vosges et par six détenus de la prison d’Aiton près de Chambéry. Laurence, alpiniste et membre du conseil d’administration de MW France raconte cette formidable expérience humaine : « nous ne sommes pas revenus les mêmes, cette opération fût une aventure très riche ». Les détenus sont tous volontaires, eux aussi. Tous sont en voix de réinsertion à quelques mois de leur sortie de prison. Leur motivation est forte. « Pas facile de retrouver nos murs après quatre jours de bonheur passés en montagne », raconte Vincent qui a participé à cette opération. L’aventure se poursuit l’année prochaine, parce que la ligne est encore longue !

Ecrire un commentaire

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article