L’Église d’Angleterre se sépare de ses investissements contraires à son éthique

L’Église d’Angleterre vient de revendre l’intégralité de ses parts de la compagnie minière Vedanta Resources car cette dernière ne respectait pas les droits des populations locales sur le site de ses mines. L’Église a renoncé à cet investissement après avoir envoyé une délégation enquêter sur les activités de la compagnie en Inde au mois de novembre 2009, rapporte The Ecologist du 5 février. Entreprise britannique opérant en Inde, Vedanta Resources, fait l’objet de critiques de la part de plusieurs ONG, dont Survival International, et du gouvernement britannique pour son exploitation d’une mine de bauxite en Inde. Un porte-parole de l’entreprise affirme que la firme poursuit de façon responsable ses investissements : « nous travaillons avec les ONG et les autorités de la plus grande démocratie au monde, en faisant en sorte que tous nos projets soient conformes à la loi et aux meilleures bonnes pratiques internationales. Nous continuerons à travailler avec l’Église d’Angleterre pour répondre aux questions qu’elle a soulevées. »

Ecrire un commentaire

Stellantis Sochaux construit l'une des plus grandes centrales solaires en ombrières de France

Lire l'article