Un Sud-Africain sur trois a déjà violé

Un tiers des hommes sud-africains admettent avoir commis un viol, rapporte le site canada.com le 19 juin 2009. Après avoir interrogé plus de 1 700 hommes, le Conseil de la recherche médicale du pays a constaté que le problème était largement d’origine culturelle. « Dans une société patriarcale, la position des hommes dépasse celle des femmes », explique Rachel Jewkes, une des auteurs, « et légitime certains comportements comme le droit au sexe et les attitudes dominantes vis-à-vis des femmes ». Les Sud-Africains sont nombreux à penser que la virilité s’évalue en termes de nombre de partenaires sexuels, ou par le fait de ne pas utiliser de préservatif. Or, près de 20% des hommes ayant violé sont porteurs du virus du sida. « Changer les idées sur la masculinité n’est possible qu’en donnant des modèles alternatifs sur la manière d’être un homme et sur les moyens pour y parvenir. C’est à dire améliorer notre système d’éducation », affirme Rachel Jewkes. Parmi les violeurs, 10% ont déclaré avoir commis cet acte avant l’âge de 10 ans.

Ecrire un commentaire

Rire de l’effondrement, le pari de Tronchet avec sa BD Les Catastrophobes rions avec la fin du monde

Lire l'article

Raccommoder plutôt que jeter : à Londres, le message de couturiers de rue face à la "fast fashion"

Lire l'article