Des avions amènent des armes en même temps que de l’aide humanitaire dans les zones de conflit

Des transporteurs aériens sont à la fois impliqués dans le commerce d’armes, de cocaïne, de minéraux précieux et dans les opérations humanitaire et de paix en zone de conflit, peut-on lire dans un article de AllAfrica le 13 mai 2009. D’après une étude publiée par l’Institut de recherche internationale sur la paix de Stockholm (SIPRI), 90% des compagnies identifiées comme étant impliquées dans le trafic d’armes par le Conseil de sécurité des Nations unies, ont été utilisées par celles-ci, l’UE, l’OTAN et des ONG pour transporter équipements et agents en mission pour la paix. Par exemple, la société Badr Airlines a continué d’être utilisée par la mission de l’ONU au Soudan pour la paix, malgré les recommandations par le Conseil de sécurité d’interdire toute collaboration avec cette société, qui a violé l’embargo sur les armes.

Ecrire un commentaire

En baie de Saint-Brieuc, le bateau du chantier éolien encerclé par les pêcheurs

Lire l'article

Covid : la levée des brevets sur les vaccins mise en doute par le désaccord entre Berlin et Washington

Lire l'article