1/3 de la population mondiale vit dans des pays où la presse est réprimée.

En 2005, au moins 63 journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, ou pour avoir exprimé leurs opinions. C’est le chiffre le plus élevé depuis 1995. D’après le rapport annuel de Reporters Sans frontières, l’Asie orientale et le moyen Orient seraient les pires régions du monde pour la liberté de la presse. Les régimes du Myanmar (ex-Birmanie), de Chine ou du Laos sont classés parmi les plus autoritaires et la Corée du Nord est le pays où la presse est la plus opprimée.

Ecrire un commentaire

Les habitants de l'île de Pâques votent à 67% contre la réouverture aux touristes

Lire l'article