3 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues au transport aérien. Mais elles croissent de 5 % par an.

Le transport aérien représente 13% des émissions de CO2 liées aux activités de transport. Mais son impact sur le changement climatique est sans doute 2 à 4 fois plus élevé. En altitude, les oxydes d’azote (NOx) rejetés par les réacteurs provoquent la formation d’ozone, un autre gaz à effet de serre. De plus, les traînées de condensation des avions contribueraient aussi à l’effet de serre. Par rapport à une voiture à essence, les émissions de carbone d’un avion moyen ou long-courrier par passager et par kilomètre sont supérieures de 50%. Cependant, malgré les 600 millions de tonnes de CO2 rejetées chaque année par les avions, le transport aérien n’est pas soumis aux engagements du protocole de Kyoto.

Ecrire un commentaire

Corridas et cruauté envers les animaux : la SPA à nouveau déboutée à Nîmes

Lire l'article