Les sables bitumineux en perte de vitesse

La chute des prix du pétrole a considérablement réduit les investissements dans les sables bitumineux du Canada, rapporte the Guardian. Il y a un an, lorsque que le prix du baril était supérieur à 100$, les compagnies pétrolières investissaient massivement dans le pays, qui possède les deuxièmes réserves mondiales d’hydrocarbures après l’Arabie saoudite. Aujourd’hui, avec un prix autour de 40$, de nombreux projets ont été suspendus.

Cette situation réjouit les défenseurs de l’environnement qui dénoncent les ravages causés par cette exploitation. Elle cause en effet un déboisement massif, émet de grandes quantités de CO2 et génère des gaz soufrés responsable de pluies acides. Des préoccupations dont Barack Obama s’est fait l’écho récemment en annonçant vouloir « sevrer » les États-Unis – principal consommateur – de sa dépendance à ce pétrole « sale, non-renouvelable et dangereusement cher ».

Ecrire un commentaire

Californie : les célèbres vignobles de la Napa Valley en proie aux flammes

Lire l'article