Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Le rôle du Parti pour les animaux remis en question

Aux Pays-Bas, le Parti pour les animaux a présenté son rapport 2008 sur l’action de ses 2 députés le mois dernier. Le Parti pour les animaux (ou Partij voor de Dieren PvdD) dispose depuis 2006 de deux membres élus à la chambre basse. Leur action est critiquée, selon un article de NRC daté du 29 décembre. Les deux députés ont déposé 240 questions écrites et 170 motions dont seules 10 ont été retenues. L’intérêt de ce jeune parti qui se consacre à temps plein à la défense des droits et du bien-être des animaux est mis en doute par certains parlementaires qui regrettent son manque d’ouverture dans les négociations. Néanmoins, depuis qu’il existe, d’autres partis se saisissent de cette thématique, ce qui est une preuve de son influence. Pourtant, son action n’est pas toujours prise au sérieux, comme le raconte la chef de file du parti, Marianne Thieme : « Lors de la présentation de notre rapport annuel, j’ai donné deux exemples de ce qu’on a accompli : l’interdiction de couper la queue des chevaux et les millions investis dans la promotion des protéines végétales. Le lendemain, la presse n’a parlé que des queues de chevaux. »

Ecrire un commentaire

"Complet" : saturés, les refuges face à l'abandon massif des chiens et chats

Lire l'article