Immigrés clandestins ou réfugiés à cause du manque d’eau ?

Le 21 octobre dernier, le secrétaire d’État à l’Intérieur des États-Unis lançait le chantier d’un barrage-digue situé dans la vallée Impériale à l’extrême sud de la Californie.

Objectif : stocker dès 2010 un surplus d’eau provenant du fleuve Colorado pour alimenter en eau les villes de la côte sud de la Californie, le sud du Nevada et le centre de l’Arizona. Cette eau douce s’écoulait vers le Mexique (via le rechargement de la nappe phréatique) et vers l’embouchure du fleuve. Une eau qui fera défaut alors qu’elle alimente plusieurs villes de l’État de Basse-Californie du Nord et les cultures de milliers de paysans pauvres. La construction de ce barrage risque donc d’inciter plus de Mexicains privés d’eau à passer la frontière pour s’installer aux États-Unis.

Ecrire un commentaire

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article