2% du PIB pour sauver la planète

L’économiste Ross Garnaut a remis au gouvernement australien un rapport sur le coût du changement climatique. Il estime que les mesures à prendre coûteront 2 % du PIB et devraient se traduire par une hausse modeste des prix de l’électricité. « Ce n’est pas grand chose comparé aux ressources que nous avons mobilisées lors de la Deuxième Guerre mondiale », déclare l’économiste dans les colonnes du Sydney Herald Morning. La mise en place d’un prix sur le carbone émis contribuera à modifier le comportement des entreprises et des personnes. L’Australie devra évoluer pour faire face aux défis du changement climatique en réduisant sa consommation de charbon, en conduisant des voitures électriques et en remplaçant les bovins et les ovins par des kangourous moins émetteurs de gaz à effet de serre.

Ecrire un commentaire

Avant la COP26, le prince William remet son prix Earthshot pour le climat

Lire l'article

La Terre s’obscurcit à cause du réchauffement climatique et ce n’est pas une bonne nouvelle !

Lire l'article