Certains assureurs refusent de couvrir les fabricants de téléphone portable

Le risque sanitaire potentiel causé par les ondes des téléphones mobiles pourrait ne plus être couvert par les assurances. Lors d’une interview avec Étienne Cendrier le porte-parole de Robin des Toits, Novethic nous apprend que, suite à des actions en justice aux États-Unis, les compagnies Zurich american insurance company, Federal insurance company et National union fire insurance company, ont demandé à ne plus couvrir Nokia pour les risques sanitaires liés aux ondes électromagnétiques. Cette requête a été refusée par la Cour suprême du Texas. Dans le passé, le désengagement des assurances sur certains risques a révélé de graves crises sanitaires comme l’amiante. Étienne Cendrier déclare « Les assurances françaises excluent tous les risques liés aux champs électromagnétiques dans les contrats d’assurance pour les particuliers. Exactement comme pour les risques amiante, plomb et OGM. » La Lloyd’s, Allianz et Swiss Re, ainsi que les compagnies de réassurance ne couvrent plus les risques liés aux champs magnétiques, ce qui laisse planer un doute quant à leur nocivité.

Ecrire un commentaire

Pandémie en Inde : les enfants pauvres plus que jamais privés d'éducation

Lire l'article