Pollueur / payeur

Un mois après l’explosion de l’usine chimique AZF à Toulouse, son directeur autorisait le déversement de plusieurs tonnes d’ammoniaque liquide dans le bras inférieur de la Garonne. Le rejet a pollué le fleuve sur 1,5 km de long et entraîné la mort de 8 000 poissons. La cour d’appel de Toulouse a confirmé, fin juillet 2008, sa condamnation : il devra payer une amende de 8 000 € (10 000 € en première instance) et 28 125 € de dommages et intérêts à chacune des parties civiles, trois associations écologiques : Les Amis de la Terre, France nature environnement, et AMPER-TOS, association nationale pour la protection des eaux et rivières.

Ecrire un commentaire

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article