Transplanter les coraux

Abîmé par les activités portuaires et touristiques et les phénomènes naturels comme les tempêtes et les marées exceptionnelles, le récif corallien d’Eilat en Israël est l’un des premiers au monde à bénéficier de nouvelles techniques de restauration du corail par transplantation. Les coraux, avant transplantation, sont élevés durant quelques mois dans des fermes afin. Ils sont ensuite installés sur des récifs artificiels qui sont fréquentés par 300 000 plongeurs chaque année. Ce sont autant de personnes qui n’iront pas dégrader les récifs naturels de la réserve protégée de Coral Beach.

Ecrire un commentaire

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C est impossible sans mesures radicales immédiates, prévient l'ONU

Lire l'article