La miraculeuse pervenche

La découverte en 1957 des propriétés anticancéreuses de la pervenche de Madagascar a accéléré le traitement de la leucémie infantile. Si cette plante est aujourd’hui largement cultivée, une conservation in situ, dans son habitat premier, est indispensable pour en garantir la vie et la diversité génétique. Ainsi, depuis la découverte de l’action anti-tumorale de la pervenche rose, son habitat originel, la réserve du Cap Sainte-Marie, a été classée « réserve spéciale ».

Ecrire un commentaire

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article

Turquie : ciblés par Erdogan, les LGBT redoutent un "tsunami de haine"

Lire l'article