Un retour de la nature en trompe l’œil avec le confinement

Des images d’animaux sauvages vadrouillant librement en ville ou de retour dans certains milieux où leur présence était jusque là rare ont fait le tour du monde. Rapidement, on a parlé de la nature qui reprend ses droits au bénéfice du confinement des êtres humains à cause de la pandémie de coronavirus qui a mis un coup d’arrêt à leurs activité. N’est-ce pas trop prématuré pour parler d’un retour de la nature ? Brut revient en nuance sur cette question et rappelle que l’érosion de la biodiversité est un processus plus long et plus destructeur.

Ecrire un commentaire

Histoires de Nature, un programme de sciences participatives original et ouvert à tous pour collecter les témoignages des changements environnementaux

Lire l'article