Le bateau nettoyeur des océans du navigateur Yvan Bourgnon

Le navigateur Yvan Bourgnon a conçu un bateau pour nettoyer les océans des déchets qui les polluent =en surface et sous l’eau. Il cible les plastiques qui en se dégradant forment des micro-déchets absorbés par la faune sous-marine. Il présente soin projet dans ce reportage de France Info.

9 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Papoz Pierre

    Voilà une vidéo qui fait frémir et qui donne tellement de sens à ce projet. Je suis sûr que nombreux seront les donateurs qui comme moi contribueront a cette aventure .
    Bravo et Merci Yvan pour votre engagement

    • Mathieu

    C’est vrai que ça fait mal au ventre, c’est peut-être la forme de pollution la plus néfaste. Il est urgent d’agir, merci et bravo Yvan Bourgnon.

    • kowanko Marina

    un grand bravo à vous !! MAIS… le public DOIT ETRE REEDUQUE, il y a une tonne d’humains je m’enfoutiste. Ils me dégoûtent et ne me gêne pas pour les engueuler dès que je peux. Encore un grand bravo à vous. Oui je serai donatrice si une association d’interet public est creee.

    • salem

    bravo Bourgnon, mais je pense qu’il serait plus facile et efficace de filtrer les eaux qui se deversent dans les océans

    • Maurice

    Bravo,il faut continuer, mais il faut aussi arrêter d’en rajouter; si on n’en met pas, il n’y en aura pas.
    IL faut enfin punir les pollueurs inconscients.

    • Claude Renaud

    Là, je crois qu’il y a tromperie et que les gens ne se rendent pas compte de l’étendue de la pollution
    des océans par le plastique. Je dois vous le dire tout net : le nettoyage des océans est IMPOSSIBLE.
    Pour la bonne raison que les amas de plastique se concentrent dans les cinq gyres de la Planète, ces grands courants circulaires qui emprisonnent tout objet flottant qui y entre et que chaque gyre fait
    des millions de kilomètres carrés. C’est ce qu’on appelle le 7ème continent. Pour vous donner une idée, la « soupe » de plastique du Pacifique nord, s’étend sur 3,5 millions de kilomètres carrés, soit
    6 fois la France. Par ailleurs, tout le plastique rejeté en mer, vient à 80% de la terre. Si bien, que les
    gyres sont alimentés en permanence par tous les fleuves du monde, ce qui rend le nettoyage impossible.
    Il faudrait qu’Yvan Bourgnon arme des milliers de bateaux pour qu’il y ait un commencement
    d’efficacité. Son bateau sera tout juste bon à nettoyer le lac Léman. Il y a quelques années, un jeune hollandais, Boyan Slat, s’y était déjà attelé à grand renfort de publicité.
    Le plastique qui nous est tellement utile, est une plaie qui est en train de faire mourir les océans, et
    quand les océans seront morts, l’Humanité n’en aura plus pour longtemps.
    Marin moi-même, je suis désolé pour Yvan Bourgnon, mais il faut être réaliste.

    • GASSER

    Une vidéo choc qui reflète bien le comportement humain au niveau de la planète, le monde marin y compris malheureusement, pour l’avoir aussi tristement constaté. Le projet d’Yvan Bourgnon est très bien, il a le mérite de relever le défi et d’agir, même si c’est une goutte par rapport à l’immensité de la tâche à accomplir. Dès les premiers constats de ramassage (par tonnes), les pays prendront plus conscience du problème et s’engageront aussi dans cette démarche. L’humanité peut réduire cette pollution.

    • BONNICI

    Bonjour, nous allons naviguer en Méditerranée 4 ou 5 mois par an sur un voilier de 12,5 m
    Sommes plongeurs N3. Nous aimerions contribuer à l’effort d’Yvan.
    Aussi bien financièrement que pratiquement sur l’´eau,si vous avez besoin d’aide?
    Auprès de qui et comment pouvons nous rentrer en contact?

    • Vincent

    Bonne résolution et invention un projet de grande ambition bravo M Bourgnon