La consommation d´électricité

Publié le : Last updated:

Une consommation d’électricité révélatrice de disparités mondiales.

La consommation nationale d’électricité est révélatrice de la situation économique et des capacités techniques, mais aussi de stratégies et potentiels multiples. Parmi les facteurs qui interviennent, on notera : le climat, qui peut induire des besoins énergétique plus importants surtout dans les régions froides, mais aussi en fonction de l’essor de la climatisation, ainsi que l’existence de ressources naturelles, notamment hydroélectriques ou géothermiques.

Les plus gros consommateurs sont au croisement de plusieurs de ces facteurs : Islande 29 400 kWh/hab, Norvège 26 657kWh/hab, mais des différences peuvent aussi exister au sein d’une même région. Par exemple la Suède consomme par habitant 40 % d’électricité en moins que la Norvège.

On peut constater des grands groupes de pays :

– États-Unis et pays du Golfe : entre 14 000 et 20 000 kWh/hab ; – principaux pays d’Europe, Japon et nouveaux pays industrialisés d’Asie : 6 000 à 10 000 kWh/hab ;

– Amérique latine et autres pays émergents : entre 2 000 et 5 000 kWh/hab ;

– pays à faible PIB, moins de 1 000 kWh/hab.

Cela dit, même parmi les pays à faible revenu, le niveau de production électrique peut être important, par exemple s’il y a des ressources hydroélectriques comme au Mozambique. Cette situation ne garantit pas pour autant une bonne distribution à la population.

Autrefois, une forte consommation d’électricité était considérée comme un signe de « développement ». À l’heure de la flambée des cours des énergies et du réchauffement climatique, c’est la capacité à réduire ou limiter ses consommations qui devient une attitude à valoriser.

Electricity use reveals world discrepancies

National electricity use reveals much about the economy and technical prowess of a country, but also its multiple strategies and potential. Some factors influencing electricity use are climate (energy needs being higher in cold regions or those where air conditioning is widespread) and domestic natural resources, especially hydroelectricity and geothermal energy sources.

The highest electricity consumption figures come from countries where a combination of these factors exists, such as Iceland (29,400 kWh) and Norway (26,657 kWh). But there may be differences within the same region; Sweden, for example, consumes 40% less electricity per capita than Norway.

Several major country groups can be discerned:

– USA and Gulf countries: 14,000 to 20,000 kWh;

– Major European countries, Japan and newly industrialised Asian nations: 6,000 to 10,000 kWh

– Latin America and emerging countries: 2,000 to 5,000 kWh

– low GDP countries: under 1,000 kWh.

Even among low-income nations, electricity production may be substantial if hydroelectricity resources are available, as in Mozambique. However, production capacity does not in and of itself guarantee equitable distribution to the population.

There was a time when high electricity use was considered a sign of “development”. But now, in light of soaring energy prices and global warming, increasing importance is being attached to the ability to reduce or limit energy use.

Media Query: