Malaisie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 4 minutes  

Malaisie

Plantation de palmiers à huiles entre Kuantan et Kuala Lumpur – Malaisie © ALTITUDE/Arthus-Bertrand Yann

La Malaisie, 330 000 km², 28 millions d’habitants, est une fédération composée de deux ensembles géographiquement distincts de 800 km : d’une part la Malaisie occidentale, rassemblant les onze anciens États de la fédération de Malaisie (créée en 1948), d’autre part la Malaisie orientale, formée du Sarawak et du Sabah (anc. Nord-Bornéo). Cette partie représente 15 % de la population sur 60 % du territoire. Elle est essentiellement composée de forêts tropicales humides et d’un relief assez élevé (mont Kinabalu 4 100 m). La capitale est Kuala Lumpur, connue plus familièrement par ses initiales « KL ». Lieu stratégique le long de Détroit de Malacca, au sud de la mer de Chine Méridionale, elle est impliquée dans un conflit complexe à propos des Iles Spratly (moins de 5 km²) avec la Chine, les Philippines, Taïwan, le Vietnam et Brunei.

Enjeux

Déforestation : en 1992 déjà, juste avant le sommet de Rio, la Malaisie par la voix de son premier ministre, ne voulait pas entendre parler d’une convention sur les forêts. A l’instar d’un autre pays producteur d’huile de palme (Indonésie), elle étend ses cultures un peu partout, ce qui entraîne la déforestation massive de la forêt vierge. A Sarawah, survit la dernière forêt vierge de Bornéo. A Sumatra et à Bornéo, les forêts sont détruites si rapidement qu’elles auront disparu à 98% en 2022 si des actions urgentes ne sont pas entreprises, pronostique le PNUE.

Indigènes : Les forêts malaises sont habitées par différents peuples dont les modes de vie voire la survie est menacée par la déforestation qui s’opère dans un climat de violences. Parmi eux, les Penan ont tenté de résister mais plusieurs de leurs membres et de leurs leaders ont été assassinés.

Montée des eaux et catastrophes naturelles : la population côtière est en danger puisque dans la Malaisie péninsulaire, 56 % de la population habitent le long de ses 1 400 km de côtes. Au plan national, près de 3 millions de Malais habitent des zones inondables.

Conditions de travail : il n’existe pas de salaire minimum légal, 9% des travailleurs sont syndiqués ; la durée légale de travail est de 48 heures.

Faune : les forêts tropicales abritent de nombreuses espèces menacées, dont les orangs-outans,(orang = personne et outan = forêt en malais), les rhinocéros de Sumatra et les éléphants pygmées de Bornéo (moins d’un millier). Avec l’appui de WWF, les autorités ont décidé de sauver le tigre sauvage de Malaisie (près de 500), qui en raison de la chasse illégale serait aussi en sursis.

Espaces protégés : les parcs nationaux sont nombreux

Acteurs

En acceptant de créer le parc national de Pulong Tau (60 000 hectares), le gouvernement de l’État du Sarawak (Bornéo) a fait en 2006 un geste important pour protéger l’une des dernières zones de forêt vierge de Malaisie orientale. Le fond Bruno Manser BMF, du nom d’un grand défenseur de la forêt et de ses habitants, disparu en 2006, qui est à l’origine du parc de Pulong Tau, s’efforce d’obtenir que les Penan de la région soient associés à l’établissement des mesures de sauvegarde et protection.

United Nations Forum for Forests : forum inter-gouvernemental mis en place par une résolution de l’Ecosoc en l’an 2000. L’ONG joue le rôle de conseiller auprès de l’Alliance Internationale des Peuples indigènes et Tribus des Forêts Tropicales.

International Alliance of Indigineous and Tribal Peoples of Tropical Forests : IAITPTF ou Alliance Internationale des Peuples indigènes et Tribal des Forêts Tropicales, fondée en Malaisie dès 1992 lors d’une conférence internationale à Penang ; le secrétariat est basé en Thaïlande.

L’association Survival International mène un programme de soutien pour les Penan.

Forest Peoples Rights : FPR qui mène des programmes pour les forêts durables aussi bien au Venezuéla, dans les trois Guyanes et en Asie du Sud et du Sud-Est.

Et en français :

L’initiative pour les Droits et les Ressources

Les héros des forêts tropicales (pour les enfants)

Renagh Sarawak est un site web proche des ONG, qui propose des informations (news) et des archives on-line sur des thèmes tels que les droits des indigènes, l’économie du bois et les plantations, la politique et la protection de la forêt pluviale.

Centre for Orang Asli concerns : COAC, les Orang Asli étant les peuples minoritaires de la Péninsule

JOAS ou encore Jaringan Orang Asal SeMalaysia qui est un réseau des Peuples Indigènes de Malaisie, qui se fait le porte-parole de 21 ONG communautaires.

Media Query: