Karuna-Shéchèn soutient les peuples sur le toit du monde

Publié le : Last updated:

action  ONG association Matthieu Ricard Karuna-Shéchèn

Matthieu Ricard

C’est l’histoire d’un homme, puis de plusieurs. C’est l’histoire de Matthieu Ricard, moine écrivain bouddhiste, photographe renommé et Fondateur de l’association Karuna-Shéchèn. C’est l’histoire de celles et de ceux qui l’ont accompagné au Tibet, au Népal et en Inde pour construire des ponts, des écoles, des cliniques, des dispensaires…

Matthieu Ricard vit dans l’Himalaya depuis 40 ans, et à petit pas, grâce à sa connaissance des lieux et aux liens qu’il a noués sur place, ce sage a mobilisé des centaines de personnes autour d’une cause commune, celle d’apporter les soins et l’éducation aux populations les plus isolées. Pari réussi, puisque depuis 2000, l’association Karuna Schéchèn compte 40 projets dans cette région. « Nous pouvons compter sur une grande équipe d’amis bénévoles, extrêmement dédiée à ce que fait l’association, ce qui explique que nous avons pu maintenir 5% de frais de fonctionnement » explique Matthieu Ricard. Fait rarissime pour une organisation de cette taille, une « déviance positive » plaisantent ses proches. 98% des dons sont, en effet, directement attribués aux projets et le reste sert à payer les déplacements des bénévoles. Il n’y a pas de bureaux, par économie et simplicité, résume Matthieu Ricard.

De nombreux besoins restent à couvrir dans ces régions isolées. Et les activités de Karuna Shéchèn s’intensifient. Au Népal, par exemple, de nombreux enfants n’ont pas accès à l’éducation du fait des conditions de pauvreté extrême et l’absence d’infrastructures gouvernementales. Pour répondre à ces besoins Karuna-Shéchèn finance depuis peu la construction d’écoles en bambou de 3000 élèves chacune. Uttam Sanjel, jeune népalais débordant d’énergie construit toutes ces écoles, 75 au total, soit une par district, en deux mois, un record. 9 sont déjà construites, toutes sont en bambou, un matériau très bon marché et résistant aux tremblements de terre. Une fois l’école bâtie, les enfants y sont accueillis et reçoivent une éducation à la paix et à la tolérance, en plus du programme pédagogique classique. « Ce qui manque à l’éducation occidentale, ce sont les valeurs humaines, la compassion et l’altruisme. Uttam met l’accent sur l’enseignement ces valeurs-là, explique Matthieu. Il leur dit qu’il faut être bon envers les autres et s’entre-aider, et ça marche, les enfants sont heureux».

Karuna Shéchèn
Karuna Shéchèn

Karuna Shéchèn est une association à but non lucratif qui œuvre depuis 2000 au Népal, en Inde et au Tibet et dispose d’antennes en France, aux Etats-Unis, au Canada, en Suisse et à Hong-Kong. Shéchèn est une région dans l’est du Tibet et Karuna signifie la compassion en sanskrit. L’association mène une quarantaine de projets dans les domaines de l’éducation, la santé et les services sociaux, les soins de personnes âgées et l’aide aux gens les plus démunis. Matthieu Ricard est le coordinateur principal de Karuna-Shéchèn.

Media Query: