La Face Cachée de Nos Assiettes : rencontre avec Brigitte Gothière, co-fondatrice de L214

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Le tout premier livre de L214, l’association qui dénonce depuis des années la souffrance animale dans des vidéos retentissantes.

 

Samedi 27 avril à 15h, la Fondation GoodPlanet recevra Brigitte Gothière, co-fondatrice de l’association L214, pour une rencontre exceptionnelle.

Cette association de protection animale fondée en 2008 s’oppose aux pratiques de l’industrie de la viande et milite via des campagnes vidéo de sensibilisation, révélant le quotidien des animaux dans les abattoirs.  L214 a rendu publiques une cinquantaine d’enquêtes. Leurs images ont conduit à des fermetures d’établissements, à un audit généralisé dans tous les abattoirs et à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

A l’occasion de la parution de l’ouvrage La Face cachée de nos assiettes (Robert Laffont, 2019),  nous verrons comment reconsidérer la place des animaux dans notre société et réinterroger notre régime alimentaire.

Le mot de l’éditeur : 

C’est l’histoire improbable d’un groupe de citoyens engagés, partis à l’assaut d’une inquiétante forteresse, l’industrie de la viande, avec son cortège de souffrances insensées imposées chaque année à des millions d’animaux. Leurs armes : des caméras, pour dévoiler ce qui se passe vraiment dans les élevages, les abattoirs et les transports. Leur objectif : changer le sort des animaux en montrant la réalité des pratiques.
Les souffrances infligées aux animaux ne se résument pas à celles endurées lors de leur mise à mort. Elles sont le produit d’un système absurde, qui traite des êtres sensibles et conscients comme une matière première. Du gavage des canards au quotidien sordide des abattoirs – poussins hachés menu, cochons mutilés, vaches maltraitées… –, en passant par le travail de sape des lobbies, nos infiltrés dévoilent l’influence des multinationales et l’inertie des pouvoirs publics, et nous alertent sur cette « malbouffe » qui se retrouve… dans nos assiettes.

 

 

Media Query: