En Afrique du Sud, des « bio briques » à base d’urine !

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Des étudiants d’Afrique du Sud ont créé la première brique au monde fabriquée à partir d’urine humaine.

La brique biologique a été produite par des étudiants de Cape Town, qui ont collecté l’urine des urinoirs spécialement conçus pour les hommes dans le bâtiment technique de l’université et l’ont mélangée avec du sable et des bactéries.

Les briques biologiques sont fabriquées dans des moules à température ambiante, ce qui élimine le besoin de fours à haute température. L’azote et le potassium, qui sont essentiels pour les engrais commerciaux, sont créés comme sous-produits pendant le processus.

« Dans cet exemple, vous prenez quelque chose qui est considéré comme un déchet et vous en faites plusieurs produits. Vous pouvez utiliser le même procédé pour n’importe quel flux de déchets. Il s’agit de repenser les choses », a déclaré Dyllon Randall, maître de conférences en ingénierie de la qualité de l’eau à l’Université du Cap, qui a supervisé le projet.

L’idée d’utiliser l’urée pour faire pousser des bio-briques a déjà été testée aux États-Unis avec des produits synthétiques, mais Suzanne Lambert, étudiante à la maîtrise de l’UCT, est la première à utiliser de la vraie urine humaine pour fabriquer une brique.

Les bio-briques sont créées par un processus naturel appelé précipitation carbonatée microbienne, semblable à la formation de coquillages. Le sable en vrac, qui a été colonisé par des bactéries produisant de l’uréase, est mélangé avec l’urine. L’uréase décompose l’urée dans l’urine, produisant du carbonate de calcium, qui cimente le sable en forme.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Media Query: