Un journal suédois renonce aux publicités pour les énergies fossiles

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Usine de voitures Volvo en Suéde

Usine de montage automobile Volvo en Suède ©SVEN NACKSTRAND / AFP

Le quotidien suédois, Dagens ETC, a annoncé le Jeudi 26 septembre l’arrêt immédiat de la diffusion de publicités de biens et de services en rapport avec les énergies fossiles. Cité par le quotidien britannique The Guardian, le rédacteur en chef, Andreas Gustavsson a déclaré que cette décision était « cruciale pour notre crédibilité ».

Ce refus pour des motifs éthiques affecterait les finances du journal papier et numérique lancé en 2014. Le titre revendique 10 000 abonnés et estime le manque à gagner entre 15 et 20 % de ses recettes publicitaires.

Quand publicité rime avec crédibilité !

« Je suis bien conscient que l’industrie des médias est extrêmement dure et qu’il est difficile de survivre financièrement. Cependant, la crise climatique affecte chacun d’entre nous », déclare Gustavsson. Il ajoute : « jusqu’où peut aller le journalisme quand il est financé par des forces qui nourrissent la crise climatique ? »

Le quotidien Dagens ETC appelle les autres médias à faire de même en refusant la publicité pour les énergies fossiles. En mai dernier, le groupe militant Extinction Rebellion avait écrit une lettre ouverte aux annonceurs et aux agences leur demandant d’utiliser leurs pouvoirs médiatiques pour générer une prise de conscience environnementale.

En Suède, les problématiques environnementales soulèvent des débats éthiques et moraux. Le mouvement « flygskam » (« honte de prendre l’avion ») a séduit un grand nombre de voyageurs suédois et européens en quête d’autres moyens de transport moins polluants. La jeune militante suédoise, Greta Thunberg a évidemment largement participé à la diffusion de ce phénomène écolo.

Media Query: