Du gaz de schiste en France dès cet été

Publié le : Last updated:

La tour EDF à la Défense, le 4 août 2015

La tour EDF à la Défense, le 4 août 2015 © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

La France va recevoir en provenance des Etats-Unis sa première cargaison de gaz de schiste, qui sera exploitée par EDF. Celui-ci fera son apparition dès cet été, malgré l’interdiction en 2011 de la fracturation hydraulique sur le sol français, méthode qui permet d’extraire la ressource, aux motifs d’impacts forts sur l’environnement. Jusqu’ici, les Etats-Unis utilisaient principalement le gaz de schiste pour leur propre consommation. Or, un surplus de production et des sous-sols particulièrement riches les amènent à l’exporter de plus en plus. Dernièrement, le pays en a livré 85 millions de mètres cubes sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL) au Brésil. D’ici 2020, les Etats-Unis devraient exporter jusqu’à 60 millions de tonnes de gaz par an, soit près d’un quart de la production annuelle mondiale actuelle. Cela aura pour conséquence de « maintenir les prix à des niveaux bas pendant les trois ou quatre années à venir », selon le groupe industriel énergétique Engie, mais aussi de modifier l’échiquier géopolitique. En effet, la Russie, principal fournisseur de gaz en Europe, devra faire face à un nouveau concurrent.  En France, Engie a également signé des contrats avec des fournisseurs américains en 2015, pour des livraisons prévues dès 2018.

Media Query: