Oxfam invite les géants de l’agroalimentaire à faire plus pour le climat

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Agrobusiness climat

Serres près de Jijel, Algérie © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Les 10 plus grandes multinationales de l’agrobusiness émettent autant de gaz à effet de serre que tous les pays nordiques réunis, soit plus de 263 millions de tonnes de CO2. Et ces grandes entreprises pourraient s’impliquer d’avantage dans la protection du climat, pointe le dernier rapport de l’ONG Oxfam publié mardi 20 mai. L’ONG estime que si ces firmes, Associated British Foods, Coca-Cola, Danone, General Mills, Kellogg, Mars, Mondelez International, Nestlé, PepsiCo  et Unilever, étaient des pays, ensemble elles se classeraient au 25e rang des pays émetteurs de gaz à effet de serre.  L’activité de ces entreprises, est dépendante de la production agricole et donc des conditions climatiques. Avec le changement climatique, le prix des céréales devrait augmenter de 44 % dans les 15 prochaines années, pour ne citer que cet exemple du Guardian. 

Oxfam a évalué l’attitude de ces entreprises face au changement climatique. Même si l’ONG note des progrès sur la question de la déforestation, elle considère que les 10 plus grandes firmes agroalimentaires n’en font pas assez pour le climat et ne disposent pas de plans précis à ce sujet. [Danone fait pourtant des efforts notables et a, entre autres, participé à la campagne de réduction des effet de serre organisée par la fondation GoodPlanet « 10:10 »].Les entreprises citées pourraient réduire de 80 millions de tonnes de CO2 leurs émissions d’ici à 2020 d’après l’ONG. Sally Copley, directrice d’Oxfam en Grande-Bretagne exprime cette impression : « en  échouant à réduire leur émissions les 10 grands de l’agrobusiness privilégient le profit à court terme au détriment non seulement de leur intérêt à long terme  mais aussi du nôtre. Leur influence et leur richesses sont pourtant les ingrédients parfaits pour les empêcher d’empirer le changement climatique et ainsi de mettre en péril leurs affaires ». Ces multinationales génèrent chaque jour plus d’un milliard de dollars de revenus.

Media Query: