Indonésie : condamnation historique d’une entreprise fabricant de l’huile de palme

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

 Nouvelle plantation de palmiers à huile près de Pundu, Bornéo, Indonésie (1°59’ S - 113°06’ E). © Yann ARthus Bertrant / Altitude Anyway.


Nouvelle plantation de palmiers à huile près de Pundu, Bornéo, Indonésie (1°59’ S – 113°06’ E). © Yann ARthus Bertrant / Altitude Anyway.

L’entreprise indonésienne Kallista Alam vient d’être condamnée à 30 millions de dollars d’amende pour avoir illégalement détruit 1 000 hectares de forêt protégée pour la plantation de ses palmiers à huile.

La cour de justice de Meulaboh sur l’île de Sumatra a donné raison au gouvernement indonésien et condamné l’entreprise à 9,4 millions de dollars de dommages et intérêts et à 20,7 millions pour la réhabilitation des terres endommagées par ses actions. C’est une première dans ce pays où l’industrie de l’huile de palme est très puissante. Selon l’avocat du ministère de l’environnement, « c’est un moment historique pour l’application des lois de protection de l’environnement en Indonésie » et de continuer « nous espérons que cette décision va repousser les compagnies qui de part leur activité menacent l’environnement sur l’île», rapporte Mongabay.

L’’entreprise pourrait faire appel de la décision estimant que cette décision de la justice  est une menace pour l’industrie de l’huile de palme dans le pays. Les ONG de défense de l’environnement s’en félicitent au contraire. Cette dernière renvoi « un message clair aux entreprises exerçant dans la province d’Aceh (région d’implantation de l’entreprise Kallista Alam) et qui pensent pouvoir détruire les forêts en toute impunité », note Les Amis de la Terre.

Media Query: