Google earth pour surveiller la pêche non-déclarée

Publié le : Last updated:

 

google earth

Pêche traditionnelle au large du golfe de Gabès, Tunisie (34°40’N – 11°10’E). © Yann Arthus-Bertrand

Des chercheurs ont utilisé Google earth pour surveiller les prises de pêche dans le golfe persique et constater que celle-ci sont sous-déclarées. Leur étude montre que les pêcheurs de la région ont capturé dans leurs filets près de 31 000 tonnes de poisson alors que les autorités des pays n’ont déclaré que 5260 tonnes à la FAO pour l’année 2005, rapporte le site ScienceDaily.

Pour obtenir ces chiffres, les scientifiques de l’université de Colombie britannique et de Sea Arround  ont récensé près de 1900 filets trappes le long des côtes du golfe persiques. A partir de cette base, ils ont estimé les prises quotidiennes de ces installations de pêche et ont trouvé des chiffres bien plus importants que ceux que les autorités locales ont fourni. « Une fois de plus, nous constatons que les données sur les captures opérées par les pêcheries ne sont pas pertinentes. Parce que les pays ne fournissent pas des informations fiables sur leurs pêcheries. Nous devons donc faire appel à d’autres sources d’informations et recourir aux nouvelles technologies pour savoir ce qui se passe dans les océans »,  estime Daniel Pauly, de Sea Arround, qui a pris part à cette étude.

Lire l’entretien accordé par Daniel Pauly au sujet de la crise de la surpêche
Nous sous-estimons l’ampleur de la crise de la surpêche

Media Query: