L’autre conséquence du cyclone Haiyan

Publié le : Last updated:

cyclone Haiyan

Le super typhon Haiyan à Bingawan © AFP PHOTO/ROGAN COLES –

Le cyclone Haiyan, qui a frappé les Philippines vendredi 8 novembre en faisant au moins 10 000 morts, a aussi contribué au réchauffement climatique. En effet, les cyclones en détruisant notamment les zones forestières libèrent du carbone stocké normalement dans les végétaux. Or, le changement climatique pourrait augmenter la fréquence et l’intensité des événements climatiques extrêmes dans certaines régions. Même si, «  pour le moment il est encore trop tôt pour mesurer le carbone, gaz à effet de serre, libéré par le passage de l’ouragan Haiyan,  le New Scientist rappelle le 11 novembre, les calculs pour de précédents cyclones montrent que ces chiffres pourraient être énormes. » Par exemple, en 2005, l’ouragan Katrina avait abattu près de 320 millions d’arbres provoquant le rejet de 105 millions de tonnes gaz à effet de serre, soit la moitié de ce que les forêts américaines absorbent en une année.  Cependant, « les tempêtes moins intenses peuvent potentiellement faire plus de dégâts », explique Justin Fisk de l’Université du Maryland car, en étudiant Katrina, il s’est rendu compte qu’une grande partie des pertes en carbone mesuré se sont produites en marge du passage de la tempête, là où des vents forts ont soufflé.

Media Query: