Hausse des recherches sur les animaux au Royaume-Uni

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Hausse des recherches sur les animaux au Royaume-Uni

Macaque du Japon (Macaca fuscata) Expérience sur un sujet dans un laboratoire de recherches au japon. © Yann Arthus-Bertrand

En 2012, le nombre d’expérimentations scientifiques sur les animaux a augmenté de 8 % au Royaume-Uni. Ainsi, ce sont plus de 4 millions d’expérimentations qui ont été conduites sur des animaux l’an passé, écrit le Guardian le 16 juillet en citant les données du Home Office (ministère de l’Intérieur). Il s’agit pour moitié d’animaux génétiquement modifiés. Les expérimentations sur les primates ont augmenté de 22 %. Gavin Grant, responsable à la RSPCA (société royale contre de protection des animaux contre la cruauté) explique : « Il est souvent dit que de nombreuses procédures consistent simplement à élever des animaux. Soyons clairs, dans les procédures, élever signifie créer des animaux altérer génétiquement, en injectant des hormones ou encore en pratiquant de la chirurgie afin d’implanter un embryon. » Wendy Jarrett, directeur d’Animal Research, un groupe en faveur de ces expérimentations, les justifie : « un grand nombre d études scientifiques, médicales et vétérinaires se font sans recourir aux animaux s’il existe une alternative. Mais, dans certains cas, nous aurons encore besoin des animaux pour découvrir les traitements médicaux et vétérinaires de demain. »

Media Query: