La moitié du bois exporté du Mozambique vers la Chine est illégal

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

La moitié du bois exporté  du Mozambique vers la Chine est illégal

Du bois transporté dans la banlieu de Beijing en 2002 © AFP PHOTO/GOH Chai Hin

Près de 48 % des exportations de bois du Mozambique vers la Chine sont illégales et constituent un manque à gagner fiscal de 29 millions de dollars. Selon les douanes du Mozambique, 350 000 mètres cube de bois ont été exportées vers la Chine. Pourtant, le pays africain, l’un des pays les plus pauvres au monde, a interdit l’exportation des grumes de 22 espèces sur les 118 qu’il commercialisait auparavant, il a aussi mis en place d’autres restrictions afin d’interdire le bois illégal, rapporte le site Mongabay le 7 février. Un rapport de l’ONG Environmental Investigation Agency met en lumière ces faits et le responsable forêt de cette organisation explique : « malgré les récents efforts du Mozambique pour contrôler le commerce illégal des grumes vers la Chine, notre enquête révèle une alliance entre des politiciens de haut-niveau et des commerçants chinois sans scrupules. Ils contreviennent aux lois forestières du pays mais en plus menacent l’exploitation soutenable de la forêt. »

Media Query: