Mesurer les précipitations grâce aux réseaux de téléphones mobiles

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Mesurer les précipitations grâce aux réseaux de téléphones mobiles

FRANCE, Arjuzanx : Photo d’une antenne téléphonique prise dans le sud ouest de la France en janvier 2011. © AFP PHOTO LOIC VENANCE

Une équipe de chercheurs néerlandais vient de démontrer que l’on peut effectuer un relevé précis des précipitations grâce aux perturbations des réseaux de téléphonie mobile. L’étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences montre que la pluie absorbe et disperse le signal relayé par les antennes de téléphone. Grâce à ces relevés, les chercheurs peuvent établir une image des passages pluvieux, aussi précise que les radars et les pluviomètres utilisés par les services météorologie. Aart Overeem, en charge de l’étude note « nous avons montré qu’il était possible de véritablement mesurer les précipitations, d’identifier des averses précises et comment elles se dépacent à travers un pays ». Selon Le Monde, les réseaux de téléphonie mobile couvrent 90% de la population mondiale. Tous les opérateurs utilisent des réseaux de technologie identique et donc en théorie, avec un unique algorithme, il sera possible de mesurer l’intensité des pluies sur toute la planète. A condition que les opérateurs veuillent bien livrer leurs données.

Media Query: