La viande de brousse : un des derniers vecteurs de contamination par la peste bovine au Botswana

Publié le : Last updated:

La viande de brousse un des derniers vecteurs de contamination par la peste bovine au Botswana

Rivière dans les marais, delta de l’Okavango, Botswana (18°45’ S – 22°45’ E). © Yann Arthus-Bertrand

Alors que la maladie a été éradiquée selon l’OMS, près de 6% des buffles sauvages du Botswana produisent encore des anticorps face à cette maladie et pourraient être vecteur de la maladie Bien que le pathogène ait été éradiqué des troupeaux domestiques, la brucellose subsiste au Botswana. Des chercheurs de Virginia Tech suggèrent que les cas d’infections humaines proviennent de la consommation de viande de brousse », rapporte le New Scientist le 8 mars. La FAO et l’OMS ont déclaré la peste bovine, aussi connue sous le nom de brucellose, éradiquée au niveau mondial en 2010 dans les élevages. Elle infecte cependant encore les buffles sauvages du Botswana et aux USA les bisons et les sangliers. Chez l’homme, elle provoque de sévères fièvres qui peuvent se traiter grâce à des antibiotiques, toutefois, au Botswana où 40% de la population est séropositive, cette maladie peut entraîner de nombreuses complications. La maladie avait été détectée en 1974 dans les troupeaux de buffles sauvages au Botswana, et le gouvernement avait alors isolé les troupeaux domestiques grâce à l’installation de clôtures pour empêcher toute contamination, ce qui a permis l’élimination de la maladie dans les élevages.

Media Query: