La restauration des zones humides ne permet pas le retour à leur état original

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

zones humides,restauration,résiliance,conservation,biodiversité

©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Une étude américaine, réalisée sur 621 zones humides, a montré que la restauration des zones humides ne permet pas le retour de ces écosystèmes à l’état d’origine. « Même après 100 ans, une zone humide restaurée est toujours différente de ce qu’elle était auparavant et probablement pour toujours », précise David Moreno-Mateos, chercheur à l’université de Californie, dans Science Daily. Cette modification de la composition animale et végétale diminue les capacités naturelles de ces milieux à stocker le carbone, enjeu majeur de la lutte contre le réchauffement climatique. Au-delà du carbone, les zones humides sont des lieux à forts enjeux écologiques et économique (hot-spot de biodiversité, eaux poissonneuse, contrôle de l’érosion et épuration naturelle des eaux) où les efforts de conservation entrepris doivent se poursuivre. « Pour éviter cela, préservez les zones humides, ne dégradez pas les zones humides » conclut David Moreno-Mateos.

Media Query: