Les mangroves ancestrales de Guadeloupe : une protection contre les tremblements de terre

Publié le : Last updated:

Vue aérienne de San Juan del Norte, côte caribéenne du Nicaragua qui abrite des mangroves

Vue aérienne de San Juan del Norte, côte caribéenne du Nicaragua qui abrite des mangroves ©AFP PHOTO/ Elmer MARTINEZ

Les mangroves ancestrales, aujourd’hui sous forme de sédiments, fournissent une protection naturelle contre les tremblements de terre, en Guadeloupe, lit-on sur SciDev.

Ces anciennes forêts, désormais enterrées, agissent comme un ciment anti-sismique pour les constructions des régions côtières caribéennes. Elles pourraient représenter une solution, selon les scientifiques, dans les régions où les constructions anti-sismiques ne sont pas possibles.

La flexibilité de la couche de mangroves enterrées réduirait la déformation du sol pendant un tremblement de terre, comme les couches de caoutchouc protègent des séismes un bâtiment, explique Philippe Gueguen, auteur de l’étude publiée en juin sur le Bulletin of the Seismological Society of America. La découverte porte sur le fait qu’une couche souterraine de mangroves tremble selon une fréquence régulière, et « pourrait aider à construire des bâtiments plus sûrs », selon Andrew Brennan, de l’Université de Dundee (Royaune-Uni).

Par ailleurs, il faut rappeler que les mangroves actuelles protègent contre les tsunamis qui suivent les tremblements de terre en zones côtières.

Media Query: