Des nanoparticules dangereuses pour la biodiversité des sols en Arctique

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Des nanoparticules dangereuses pour la biodiversité des ols en Arctique

Un hélicoptère s’apprête à partir en exploration dans l’Arctique en Russie © AFP PHOTO / COLD_AREA / VLADIMIR MELNIK

À partir d’un échantillon de sol prélevé en Arctique, les chercheurs de l’université du Queen ont pu observer les effets toxiques des nanoparticules d’argent sur ce milieu. Sans la présence de ces dernières, des bactéries fixant l’azote nécessaire à la nutrition et à la croissance des plantes pouvaient etre identifiées, mais 6 mois après l’adjonction de nanoparticules d’argent, les bactéries fixatrices de l’azote avaient diminués de façon significative, rapporte le site Terra Daily du 7 avril. « Des millions de tonnes de nanoparticules sont désormais fabriquées tous les ans, y compris celles d’argent qui sont employées comme agent antibactérien. Nous avons commencé à nous interroger sur leurs impacts sur l’environnement et en particulier sur les sols », explique Virginia Walker une professeur du département de biologie de l’université du Queen.

Media Query: