Le palmier argun menacé d’extinction

Publié le : Last updated:

Medemia argun palmier pharaon

L’oasis de Djanet dans le Sahara algérien.© AFP PHOTO

Le Medemia argun, une des plus anciennes espèces de palmier connu, est menacé de disparition. L’arbre était connu des archéologues puisqu’il était mentionné dans de nombreux textes datant de l’Antiquité et que ses fruits ont été retrouvés avec des offrandes lors de fouilles. Alors qu’on la pensait disparue, l’espèce a été redécouverte en 1995 au Soudan et en Egypte. Il reste moins de 400 spécimens de cet arbre dans des régions désertiques de ces deux pays et il est classé « espèce en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’IUCN, rapporte l’IPS du 7 janvier. « Ces palmiers sont peut-être les derniers vestiges de la végétation qui recouvrait le Sahara 10 000 ans auparavant quand la région était plus verte. Ils sont menacés d’extinction en raison du changement climatique et de l’impact des activités humaines », déclare Haitham Ibrahim de l’agence pour l’environnement égyptienne. Au Soudan, les palmiers argun sont menacés car les tribus se servent de leurs feuilles pour tresser des paniers, des tapis et des cordes.

Media Query: