La pollution augmenterait le risque de suicides

Publié le : Last updated:

FRANCE, Paris: La Capitale pendant un pic de pollution de niveau 2, le 21 Juillet 1995. Copyright AFP Photo

Une corrélation existerait entre le taux de particules dans l’air et le risque de suicide, selon une étude menée par une équipe de l’université Yonsei à Séoul rapportée dans the New Scientist. L’étude a révélé que le risque de suicide était 9% plus élevée dans les deux jours suivant un pic de pollution par rapport à un jour à faible taux de PM-10, les particules de moins de 10 microns. Les chercheurs ont comparé 4000 cas de suicides avec le taux de PM-10 le jour où ils se sont produits. Le professeur Chang Soo Kim, qui a dirigé l’étude, suggère que les PM-10 causeraient des inflammations nerveuses et affecteraient directement la santé mentale.

Media Query: